samedi 1 septembre 2018

Soin énergétique + compte-rendu 60 € (1h)
Accompagnement/aide spirituelle 50 € (1h)
Formule Guidance + Soin énergétique 80 € (1h30)
Devenez Énergéticien, formation 250 € (3 x 1h30)
Stage reconnexion 300 € (5x 1h)
Cours de méditation individuel 25 € (1h)
Méthode Robdar® 70 € (la séance d'1h)
Livres spirituels de 2,99 € à 17,50

eipho@live.fr / 0666042822
www.paypal.me/robindartiguenave

Actualités : site Médit'en Danse ok. Méthode Robdar® finie. Devenez Énergéticien (formation sur Nice). Atelier à BoYoga sur Nice le 23 septembre à 9h, 9 rue des Roses. Conférence au Festival International de l'Orient le 5 octobre 2018 (Foire de Nice au Palais des Expositions Nice Acropolis) de 19h à 20h.

Remis à plus tard : écriture de la suite d'Adattreya, Un produit de vente de développement personnel. CD et audios mp3 de méditation. Formation de thérapeutes à la Méthode Robdar®.

Je fais toujours des soins énergétiques, aides spirituelles/accompagnement, et forme des énergéticiens sur Nice. Consultez également mes livres ;)
Pour me contacter : eipho@live.fr

vendredi 31 août 2018

Si quelque chose qui nous arrive est perçue négativement, c'est à cause d'une défaillance mentale, d'un refus de l'ego qui y met de mauvaises énergies en l'interprétant comme un rejet : "Cette expérience n'est pas bonne, elle ne me fait pas du bien". Pourtant, si elle se manifeste et s'impose, c'est toujours pour une bonne raison.
Plutôt que de descendre en énergie en se positionnant en victime, et donc de se faire du mal, voir l'expérience comme source de transformation et d'évolution. L'intégrer avec unité et non plus en dualité. Accueillir et accepter ce qu'elle à a apporter. Voir sa force, assimiler ses énergies.
Il n'y a rien de négatif. La seule chose négative, c'est de prendre les choses d'une mauvaise façon. Tout est là pour nous aider et nous entraider. Il y a besoin d'accepter et de lâcher l'ego (je veux ça et pas ça, comme ça et pas comme ça). Car la vie ne veut pas que l'on reste figé. La vie n'est jamais figée, on est la vie. Et il ne peut pas nous arriver des choses désagréables si nous ne sommes pas déconnectés.
Le négatif n'existe pas, tout comme la mort. Quand on se fait perdre ses énergies, on est dans le faux, et la vie nous le montre par la souffrance. Donc, s'ouvrir à la nouveauté, au changement, voir le potentiel de chaque expérience pour progresser, se transformer, en l'intégrant avec et dans l'unité. Ainsi l'expérience change.

jeudi 30 août 2018

Quand il n'y a pas d'autres qui ne soient pas soi-même.
Quand il n'y a qu'un seul être, qu'un seul et même ensemble.
La même source de vie qui coule en tous et en toute chose.
Une seule et même conscience qui pénètre toutes les parties d'un seul et même Être.
Où peut-il y avoir un bourreau, une victime et un sauveur, à part dans le plan de la division, dans l'illusion de sa propre séparation ?
(voir aussi texte du 1er déc 2017)

mercredi 29 août 2018

Il n'y a qu'en aimant l'(son)ombre qu'elle devient lumière. Tant qu'on ne l'aime pas, elle reste ombre et en dualité contre soi.

mardi 28 août 2018

Il n'y a pas des milliards de vies, mais une seule et même vie dans des milliards de corps. Pareillement, c'est le même air qu'il y a dans un vase, à l'extérieur du vase et dans le vase d'à côté.

lundi 27 août 2018

Comment on traite Dieu (la création) ou interagit avec, démontre ce que l'on a réalisé de Dieu en soi.

lundi 13 août 2018

Soyons en paix avec la totalité de nous-même, ainsi nous serons en paix avec tout le monde.

samedi 4 août 2018

Quand on est dans le Coeur, il n'y a plus de problème avec l'identification au moi-je, car elle est divine et à toute sa raison d'être. L'intellect sait qu'il est la Pure Conscience, non-identifié, mais la ressentir ça il ne sait pas faire. Et la conscience qui ressent dans le Coeur, au centre de son être, accueille toutes ces consciences fragmentées et la Pure Conscience comme une seule. À ce niveau-là, il n'y a pas de problème, le moi-je est accepté, le Je Suis est accepté, la Pure Conscience idem, le Rien et le Tout également, comme une seule et même chose. La dualité est accueillie car elle est parfaite, puisque vue, perçue et sentie en tant qu'unité. Je suis moi est aussi divin et évolué que de dire Je Suis, je suis Dieu ou la Pure Conscience. Cela démontre que l'amour (l'action du Cœur), est déployée partout et en tout. Que la conscience, n'est pas simplement abordée par l'intellect, mais qu'elle est, de par la mise en pratique, vécue dans sa propre présence et parfaitement aimante avec elle-même. Rien n'est rejeté. Le moi-je semble éphémère à première vue, mais il est également éternel. Parce que la vraie identité de ce moi étant le Tout, moi-je suis tous les noms est aussi valable. Quels noms, où ça et quand ? Toujours, encore et seulement dans l'unique réalité qui est l'instant-présent. Ici et maintenant la Source a tous les noms, et elle dit et ressent constamment moi-je. La Source se ressent elle-même en tant que totalité illimitée, mais aussi en autant de parties infinies.

dimanche 22 juillet 2018

Qu'importe les croyances, ce qu'on ressent est le plus important. Et ce qu'on ressent nous unit tous.

vendredi 13 juillet 2018

Extraits de Adattreya :
La densité vue à l’extérieur, n’est que ce qui en soi n’a pas été illuminé. Il rajouta : « Les êtres sont pure lumière. Les voir en matière c’est manquer de lumière en soi à leur propos. Ainsi les parts se manifestent à soi pour que les choses soient faites à l’intérieur. »
Alors la dimension changea, et Adattreya fit place :
- Elle le sont déjà à l’extérieur, ô Jardinial. Elles sont déjà pure lumière toutes ces parts, toute matière que tu vois. Cette matière extérieure, est ce que tu crois être de toi dans l’ici et maintenant, ce que tu as réalisé de toi, donc ce que tu es capable de voir.
- Alors je suis Pure Lumière ? demanda Jardinial.
- Bien sûr, répondit Adattreya. Mais tu fais l’expérience de la totalité en tant que point séparé pour mettre toute matière dans la lumière.
[...]
La matière c’est de l’énergie, l’énergie c’est de la lumière. Compresse l’énergie et tu as la matière, dilate cette énergie et tu obtiens la lumière. »
[...]
- Et tous ces moi rêvent ! s’exclama-t-il.
- Quels moi ? interrogea Adattreya. Toutes tes parts endormies ? ou bien fais-tu la division ?
- Les mille moi que tu projettes, ici et toujours, dans l’instant-présent, toi au cœur de la Grande Forêt Universelle !
- Ils sont chaque goutte de l’océan, l’océan est un. Qui rêve ?
- Bien sûr, celui qui ne voit pas toute la lumière, dit Jardinial.
[...]
- Non, pas encore, rajouta Adattreya, mais ceci est divin. Tout est lumière Jardinial, mais pour explorer cette lumière, il faut bien y voir quelque chose. Considère que pour éclairer dans la Lumière, tu dois faire le noir, non pas te perdre dedans. »

mardi 3 juillet 2018

Qand on reste dans la conscience, ça n'existe pas de ne rien faire, même immobile. Par contre, ça existe de ne rien faire même en faisant plein de choses quand on reste dans l'inconscience.

lundi 2 juillet 2018

Que signifie fuir ? Fuir ce n'est pas se retirer et vivre seul, fuir c'est se déconnecter de soi-même. Il peut y avoir parfois bien plus de fuite chez quelqu'un vivant dans une grande ville entouré de milliers de personnes et ayant de nombreux amis, que chez un ermite qui, restant constamment dans la présence, ira consciemment régler tous ses problèmes et dépasser son état. D'un côté on ne progresse pas, et de l'autre il y a une nette évolution. Quand on reste connecté à soi-même, il n'y a pas de fuite, où que l'on se trouve.

dimanche 1 juillet 2018

La liberté, ça vaut tout l'or du monde. Accepter la vie, c'est être libre. C'est ça le vrai courage. Vivre comme un élément de la nature que l'on est et retrouver ses vrais pouvoirs. Le reste c'est de la peur.

jeudi 28 juin 2018

Il n'y a jamais eu d'ombre ou de dualité extérieure autre que celle projetée depuis l'intérieur de soi. (Livres "Choisir d'être Vie" et "Adattreya")

vendredi 15 juin 2018

Le bonheur dépend de l'état d'esprit, résultant de l'état intérieur.
Ce n'est ni l'expérience qui fait le bonheur ni la situation matérielle.
L'état d'esprit lié au bonheur comporte plusieurs facteurs :
croyances, pensées (état du mental), nourriture, rythme de vie, présence.
Qu'importe l'expérience, le bonheur doit être là, l'état intérieur ne doit pas bouger.
Qu'importe la situation matérielle, le bonheur doit être là, l'état intérieur doit être stable.
Qu'on soit riche ou pauvre, il s'agit seulement d'expérience, de situation matérielle. Elles doivent être vécues comme un jeu. C'est cet état d'esprit détaché, serein et confiant, qui apporte le bonheur.
Rester dans l'unité, la pacification du mental, son apaisement et sa dissolution, une nourriture légère, saine et vivante mâchée avec lenteur et conscience dans le silence, un rythme de vie basé sur son propre rythme intérieur de bien-être, et la présence à soi, à ce qui est, à la conscience, aux énergies, à la lumière.
On est toujours en méditation quand on reste dans la conscience-présence de l'instant présent.

jeudi 14 juin 2018

mercredi 13 juin 2018

Nous sommes un élément de la nature et de même constitution qu'elle, au même titre qu'un arbre ou qu'une plante, car nous sommes aussi la nature. Sans nature, lorsque l'on n'est pas éveillé/connecté, on se fait perdre ses énergies. Notre vraie place n'est-elle pas en elle, en symbiose avec elle ? Ce qui voudrait dire, être un peu plus en soi-même.

mercredi 30 mai 2018

Il y a trois endroits essentiels dans la nature avec lesquels se relier pour se faire un soin : la haute montagne avec son air pur et redynamisant, une grande forêt pour sa réoxygénation et son amplitude, et les profondeurs d'une mer calme pour sa stabilité et sa paix. Tous trois sont porteurs de hautes énergies.