Tout est soi-même, tout est un       
(Spiritualité, ésotérisme, alchimie, conscience, éveil, non-dualité, unité)       

Bonjour et bienvenue. Je propose des soins énergétiques avec compte-rendu, des accompagnements/aides spirituels, ainsi que des cours de méditation. Également auteur de livres spirituels/ésotériques et de livres d'éveil pour enfants, merci de consulter les pages correspondantes dans le menu.
Joignez-moi en priorité par email : eipho@live.fr ou au 0666042822 (laisser un message).

mercredi 1 novembre 2017

Si l'on souhaite arrêter lorsque l'on est fumeur et/ou alcoolique :
Se demander qu'elle est la partie en soi qui a encore envie de se faire du mal ?
Forcément, c'est une partie souffrante liée au passé.
Comment guérir une partie souffrante en soi ? En lui apportant de l'amour, non pas en continuant à lui apporter ce qu'elle demande comme nuisance (son appel à l'aide pour nous interpeler). Car alors, cette partie reste dans l'inconscient, et le mal-être s'agrandit.
Se mettre en méditation et revenir sur cette situation du passé qui a fait venir cette demande de nuisance. Faire la paix avec sa partie souffrante, l'accueillir, respirer profondément puis calmement avec elle, en elle, l'unir à soi, l'aimer, aimer celle ou celui que l'on a été au déclenchement de cette souffrance, la mettre en lumière, dans la conscience. Car à chaque fois que le corps tend la main vers une cigarette ou un verre d'alcool, c'est l'inconscience qui parle, la partie souffrante.
Du jour au lendemain, cela peut être stoppé. Du jour au lendemain, cela peut ne plus intéresser. Du jour au lendemain, en mettant cette partie souffrante dans la lumière, grâce à la conscience, l'amour, et sa transformation en pureté, on accède à un être plus grand de soi-même, avec une force en plus et à la vue bien plus large.
(Ne pas compter les jours d'abstinence).