Tout est soi-même, tout est un       
(Spiritualité, ésotérisme, alchimie, conscience, éveil, non-dualité, unité)       

Bonjour et bienvenue. Je propose des soins énergétiques avec compte-rendu, des accompagnements/aides spirituels, ainsi que des cours de méditation. Également auteur de livres spirituels/ésotériques et de livres d'éveil pour enfants, merci de consulter les pages correspondantes dans le menu.
Joignez-moi en priorité par email : eipho@live.fr ou au 0666042822 (laisser un message).

vendredi 1 décembre 2017

Après les noirs, les musulmans, les juifs, les homosexuels, les vampires énergétiques, les reptiliens, les terroristes, voici maintenant le tour des pervers narcissiques ou comment s'inventer un nouvel ennemi. Dualité quand tu nous tiens... Toujours le rêve, l'illusion d'être séparé, reflet de l'inconscience. Et le monde 3D perdure.
La maya est un jeu divin dans lequel Dieu s'amuse à se croire divisé et à se battre contre lui-même, détruisant ses formes éphémères car incapable, à ce stade, de les voir unité. Et dans ce chaos, la Conscience immuable regarde l'illusion se déchirer éternellement. Création, maintien et dissolution sont un seul et même mouvement dans l'instant-présent, tout se transforme ici et maintenant. Mais la vibration de ce mouvement et ses répercussions indiquent sa nature, par conséquent le niveau de conscience en action. Cependant ce qui est en action est dans l'illusion car la Pure Conscience (véritable identité) ne bouge pas, tout bouge en elle (le monde est en soi, donc tous les êtres). De ce fait, ce qui se détruit (dualité - les pouvoirs en action divisés en eux-mêmes), ne sont pas amour (ombre - conscience endormie). Car le véritable amour : la réalité, laisse la création libre (pur amour). La réalité étant unité tout y est parfait (vibration pure). Ce qui veut dire, que lorsque l'on voit un ennemi, on n'est pas dans la réalité, mais endormi dans son rêve, et en dualité/conflit avec soi-même, ignorant sa véritable nature : le Tout/la Lumière/l'Un.
"On n'accuse plus sa création quand on sait qu'on est le créateur". "Tout est soi-même, tout est son propre reflet et projection." (Choisir d'être Vie).
Ce qu'on regarde est soi-même. La différence est : comment s'est regardé ?