Tout est soi-même, tout est un       
(Spiritualité, ésotérisme, alchimie, conscience, éveil, non-dualité, unité)       

Bonjour et bienvenue. Je propose des soins énergétiques avec compte-rendu, des accompagnements/aides spirituels, ainsi que des cours de méditation. Également auteur de livres spirituels/ésotériques et de livres d'éveil pour enfants, merci de consulter les pages correspondantes dans le menu.
Joignez-moi en priorité par email : eipho@live.fr ou au 0666042822 (laisser un message).

dimanche 29 avril 2018

Par rapport à l'être humain, le grain de sable est un microcosme. Si l'on se place au niveau du grain de sable, l'humain est un macrocosme, mais dans ce cas le grain de sable est au milieu. Ce qui veut dire, que le grain de sable est aussi un macrocosme pour des créatures cent fois, mille fois ou cent mille fois plus petites. Le grain de sable est alors comme un univers à lui tout seul. Par conséquent, s'il y a des créatures mille fois plus petites, elles sont aussi microcosme et macrocosme pour les autres sources de vie en dessous ou en dessus.
Où s'arrêtent le microcosme et le macrocosme ? Nulle-part, c'est infini. Toute vie est toujours au centre de tout, le centre de tout. Parce qu'il n'y a qu'un seul centre. Temps et espace sont une illusion. Et tout est soi-même. Donc, pour l'humain, il n'y a pas à atteindre la totalité, on l'est déjà. Mais en vérité cette totalité est aussi représentée dans le grain de sable ou dans la créature un million de fois plus petite. Ce n'est pas une question de taille, parce que ce centre, c'est la Source. En définitive, le macrocosme conduit au microcosme et le microcosme au macrocosme parce qu'ils sont un. C'est la perception dimensionnelle du sujet (la conscience observant) qui fait tout. Quand on comprend que toute chose est le centre de tout, parce qu'il n'y a que l'ici et maintenant, alors microcosme et macrocosme s'annulent.